Top
  >  News   >  Van en Construction : Isolation & Coffrage
Rentrons dans le vif du sujet avec l’aménagement de Ducky, notre Fiat Ducato L3H2 ! Nous vous embarquons avec nous dans les deux premières phases de conversion de notre maison roulante : l’isolation & le coffrage. Alors, c’est parti pour passer nos week-ends au rayon bricolage !
Vous êtes prêts ?!

Lorsque nous avons trouvé notre fourgon en novembre dernier, nous avons beaucoup échangé avec son propriétaire afin de connaître son histoire, sa forme olympique et ses vices cachés… Nous sommes tombées sur une souriante petite famille normande qui était très attachée à lui. Le véhicule était leur compagnon de vacances pour descendre voir la famille au pays. Ils s’en séparaient à contre cœur pour un nouveau projet…

Nous récupérons donc le camion composé de 7 places assises dont une banquette Durissoti et un espace de chargement monocoque à l’arrière du véhicule. Notre premier gros chantier est donc de…

Remettre à nu le camion !

On s’équipe comme de vrais bricolos, et c’est parti pour démonter le coffrage existant ainsi que la banquette. Celle-ci nous donne du fil à retordre : fixations, boulons, poids… elle est drôlement bien fixée ! D’ailleurs si quelqu’un est intéressé pour la récupérer, nous la donnons volontiers !

C’est ensuite armés de sauts d’eau, éponges, tourne visses, chiffons et dégraissant que nous nous attelons à redonner une seconde jeunesse à notre camion. Le résultat est stupéfiant ! On vous laisse en juger par vous-même :

C’est le sourire aux lèvres (à en juger la couverture de l’article) que l’on s’attaque à…

L’isolation thermique et phonique du fourgon !

Souhaitant faire notre premier périple en Scandinavie, il était primordial de mettre une bonne couverture intérieure afin d’avoir un cocon douillet en toutes circonstances. Cherchant des informations sur les isolants et équipements à mettre en place pour faire face au grand froid, c’est en partie sur l’article « Vivre dans son van en hiver : comment équiper son véhicule ? » que nous avons trouvé nos réponses.

Nous commençons donc par combler les espaces vides avec de la mousse expansive (cela s’achète en bombe dans n’importe quel magasin de bricolage). Cette mousse gonfle et il suffit ensuite de couper le surplus au ras de la tôle pour un rendu impeccable.

Partons ensuite dans « l’espace » avec la pose de l’isolant multicouche 9 épaisseurs pour les parois et 25 épaisseurs pour le sol. Le tout fixé avec de la colle néoprène.

Etape physique, mais Ducky se transforme rapidement en station spatiale !

Nous décidons de mettre en plus une couche de laine de roche. Ce matériau est un isolant naturel issu de l’activité volcanique. Vous le trouverez en rouleau ou bien en plaque dans n’importe quel magasin de bricolage. Ayant testé les deux formats, nous vous conseillons vivement les plaques qui permettent une meilleure tenue lors de la pose et qui sont moins difficiles à découper (à savoir que nous utilisons une scie ou un cutter). Nous appliquons la laine de roche sur l’ensemble des parois et au plafond. Toutes les chutes restantes, nous permettent de combler les derniers espaces creux des longerons de la tôle.

Vous imaginez bien que plusieurs techniques et matériaux sont envisageables, alors si vous souhaitez comparer les différentes options avant de vous lancer, nous vous invitons à découvrir l’article sur « Aménager son fourgon : les travaux pour aménager son van » de Camp’us.

Nous commençons peu à peu à ressentir l’isolation à la fois thermique et phonique de notre camion (surtout en Normandie en plein mois de janvier, croyez-nous !). Première grande étape de la #vanconversion validée ! Pour tenir le tout et construire nos « murs » place au…

Coffrage du camion !

Souhaitant un matériau à la fois solide, léger, durable dans le temps et avec un bon pouvoir isolant, nous avons choisi d’utiliser un contreplaqué « tutu commé » de 5mm pour les parois et un contreplaqué de 12mm résiné au sol.  Pour vous donner un ordre d’idée, nous avons utilisé 5 panneaux de 250x122mm pour les murs et 2 panneaux de 250x122mm pour le sol.

On vise, on cloute et pouf, on se retrouve dans un chalet montagnard !

#Van_astuces

Pour la fixation des sols, nous utilisons la technique des « poissons ». Vous connaissez cette technique ?! C’est une astuce de notre chef de chantier… Les « poissons » de leur vrai nom « Lamello » permettent de faire une jonction parfaite entre les panneaux. Il vous suffit de poser les panneaux au sol afin de délimiter les fentes, de faire les trous à l’aide d’une fraiseuse au niveau de vos délimitations, d’y glisser le lamello et le tour est joué.

Etape 1 : Lamello

Etape 2 : Faire les trous à l’aide de la fraiseuse

Etape 3 : Assemblage des plaques

Fin de cette deuxième étape !
Nous retrouvons un camion propre et cosy, les travaux peuvent continuer…

Et vous ?! Vous allez vous lancer dans l’aménagement de votre maison roulante ?

En un clic épinglez l’article sur Pinterest et retrouvez l’intégralité de nos articles par classés par thématique.

Comments:

Sorry, the comment form is closed at this time.