Top
  >  News   >  Comment bien préparer son road trip en van ?
Selon nous, partir à l’aventure avec son camion est signe de liberté… Et bien que l’esprit libertaire mette l’accent sur une certaine frivolité dénuée de règles ; nous sommes de ceux qui pensons que partir en road trip demande, cependant, un soupçon d’organisation en amont du départ !
L’idée n’étant pas de tout paramétrer au millimètre de façon militaire car il doit rester une part d’imprévu qui saura rendre votre voyage encore plus beau…
Vous trouverez dans cet article quelques conseils qui vous éviteront à coup sûr de rencontrer les difficultés d’un voyage mal préparé !

1. Préparer son itinéraire :

Commençons par le commencement ! Avant de partir à l’aventure, il faut déjà savoir vers où l’on part ! Et même, si à notre sens, la destination finale ne fait pas la beauté du road trip programmé, elle y contribue quand même un peu… Ce que l’on veut dire par là, c’est que la richesse d’un voyage ne se résume pas à aller d’un point A à un point B mais bien de vivre chaque étape, à son rythme pour y parvenir…

Au niveau de la préparation, il y a deux écoles qui s’opposent :

  • La vision du « Serial Traveller » :

La règle est simple, rien ne doit être laissé au hasard ! On organise son itinéraire grâce à des heures de lecture de blogs, guides de voyage ou forums de voyageurs. Chaque étape est programmée et doit être suivie scrupuleusement ! Aucun écart transgressif n’est accepté ! Cette manière de faire aide à quantifier la durée de son voyage et permet de bien se renseigner en amont sur les pays traversés… Cependant, le temps passé à rechercher toutes ces informations est chronophage. De plus, l’itinéraire final ne laisse que très peu de place à l’imprévu et peut engendrer une source de stress durant toute la durée du road trip…

  • La vision du « Freedom life » :

Certains n’auront pas peur de partir à l’inconnu sans trop de préparation car il faut admettre que se « perdre » peut être un excellent moyen de se « retrouver » ! Et en vérité, moins on programme son chemin et plus on a de chance d’être agréablement surpris par les découvertes ou rencontres que l’on peut y faire… C’est une vision assez simplifiée du voyage qui semble redonner tout son sens aux joies de se sentir un peu plus libre chaque jour qui passe… C’est un réel état d’esprit qui peut faire rêver ; mais attention tout de même, se laisser porter peut également vous faire passer à côté d’une multitude de spots qui vaillent le détour !

Vous l’aurez sans doute compris, tout cela n’était qu’une souriante touche d’humour à la sauce Road of S’miles… Il n’y a pas que c’est deux « extrêmes » pour préparer son itinéraire… Et heureusement !

Chacun à sa propre vision du terme « voyager ». Avant son départ, il est donc très important de faire un petit travail sur soi-même afin de définir les raisons et ses envies de partir à l’aventure ! Cela permet grandement de facilité la préparation de son itinéraire.

Dans notre cas, pour notre premier road trip Scandinave, nous nous étions fixés une durée de 4mois pour se laisser le temps de découvrir la Belgique, les Pays-Bas, le Danemark, la Suède et la Norvège.

Une fois que l’on connaissait notre durée de voyage, il ne restait plus qu’à organiser notre chemin.  Pour ce faire, rien de mieux qu’un bon tableau Excel qui mentionne case par case les spots (ville, point de vue, monument, lac…) par lesquels on souhaite passer ! Certains voyageurs que nous avons croisés notent ces points d’intérêts sur une carte interactive (comme Google Map par exemple).

Une fois ces étapes définies, nous avons souhaité voir si ce projet était viable dans le temps en faisant un petit estimatif des kilomètres parcourus entre chaque point d’intérêt. Ceci nous a permis d’estimer la durée de trajet entre chaque étape et donc de constitué un premier plan route estimatif jour par jour… Nous comptions 21 jours de rab donc pour nous le projet semblait viable et nous permettrait de ne pas s’imposer un rythme soutenu de conduite tout en gardant une certaine flexibilité pour changer notre itinéraire à tout moment !

Aujourd’hui, nous pouvons vous confirmer que ce tableau Excel que nous avions préparé fut d’une grande utilité malgré que nous ayons pris la liberté de ne pas le respecter à 100% ; et c’est bien là la vraie beauté d’un road trip au jour le jour que celle de pouvoir aller où bon nous semble quand on le souhaite… Nous sommes les seuls arbitres de nos journées et celles-ci ne sont rythmées que par nos envies quotidiennes !

2. Se renseigner sur la législation des pays traversés :

Une fois cet itinéraire affiné à votre convenance, il est temps de faire quelques petites recherches sur la législation des futurs pays traversés. Ce travail de recherches est vraiment important car il permet d’éviter certaines mauvaises surprises qui pourraient mettre en péril votre voyage. Chaque pays qui se trouvera sur votre chemin a ses petites spécificités, il faut donc bien se renseigner sur chacun d’eux !

On pourrait classifier les recherches en 4 catégories :

  • Liées à votre entrée sur le territoire
  • Liées aux règles de conduite
  • Liées aux droits et aux devoirs des pays traversés
  • Liées à votre animal de compagnie (pour ceux qui voyagent avec leur(s) boule(s) de poils)

Lors de vos recherches, il est important de toujours avoir plusieurs sources et de les comparer… Internet est riche d’informations mais elles peuvent être parfois erronées. Les guides de voyage sont souvent assez complets mais là encore il faut bien vérifier la date d’édition des ouvrages consultés ; ceci évite de prendre pour acquises des informations qui ne seraient plus viables lors de votre road trip. Selon nous, un des moyens les plus sûrs d’obtenir des informations sur vos destinations reste les retours d’expérience personnels d’autres voyageurs. Il y a de plus en plus de blogs liés au voyage et il est souvent assez simple de communiquer directement avec les voyageurs en question via leur site internet ou via les réseaux sociaux. Il y a même des événements basés sur la rencontre entre voyageurs comme les « apéros-voyageurs » où divers salons. Le partage est très ancré dans les mœurs de la communauté des voyageurs, chacun d’eux semble toujours accessibles…

Et dans notre cas, nous pensons que c’est très important de rendre la pareille en répondant aux interrogations que l’on pourrait nous poser suite à un voyage !

Ces recherches peuvent être chronophages et fastidieuses mais elles restent cependant cruciales pour mener à bien votre projet et il est vraiment très important de se renseigner sur un pays avant d’y mettre les pieds ; c’est là une des différences qu’il y a entre un « vacancier » et un « voyageur » …

3. Anticiper son budget et les frais du voyage : 

La question du budget d’avant départ reste un casse-tête et c’est souvent difficile de se rendre compte de la réalité financière d’un voyage. Le calcul des coûts d’un road trip est toujours approximatif mais peut s’anticiper avec un peu de réflexion !

Comme pour créer les étapes de votre itinéraire vu dans la première partie de cet article, quoi de mieux qu’un bon tableau Excel pour faire le point sur vos futures dépenses. Nous avons testé et approuvé cette méthode car à la fin de notre premier voyage, nous avons constaté que nous étions très proche de nos estimations !

Parlons un peu de notre petit secret :

Dans un premier temps nous avons classé nos futures dépenses par typologies, ainsi nous avions définit 7 points de dépenses sur lesquels il nous fallait cogiter :

Carburant

Repas

Courses diverses

Frais de routes (parkings, péages, ferry…)

Petits plaisirs (restaurants, activités, bars, cadeaux…)

Frais mensuels récurrents (assurance véhicule, forfait téléphonique, lavomatique…)

La « caisse de secours » pour parer à tout éventuel imprévu financier

Une fois cette liste établie, nous pouvions commencer l’intense séance de « musculation neuronale » afin d’anticiper les coûts de chaque point de dépense de la manière la plus réelle qui soit…

Cela va de soi, mais il est important de rappeler que le coût de la vie de chaque pays traversé est à prendre en compte… Et même en Europe, il y a de grosses disparités !

Une fois cette règle posée, développons sur chaque catégorie :

  • Carburant :

Avec l’esprit cartésien de Tom, on a essayé de tout anticiper grâce à de savants calculs de consommation. Vous allez voir c’est assez simple à comprendre :

On a regardé dans un premier temps, la consommation mixte théorique de Ducky (Fiat Ducato L3H2,120 Multijet de 2008) ; après quelques recherches sur le Web, nous l’avons déterminé à 8L/100Km.

Nous avons majoré cette valeur initiale à 10L/100 car il faut prendre en compte l’âge de notre véhicule ainsi que l’augmentation de son poids lié à son aménagement (3,3 Tonnes le pépère). Il consomme forcément plus…

Un fois cette valeur définie, nous nous sommes penchés sur la question du nombre de kilomètres que nous ferions par pays traversés lors de ce premier road trip. Nous avons donc ressorti le tableau Excel de notre itinéraire. Après avoir effectué la somme des kilomètres parcourus entre chaque point d’intérêt, nous arrivions à ces résultats :

  • France : 1000 km
  • Belgique : 1000 km
  • Pays-Bas : 1400 km
  • Allemagne : 2000 km
  • Danemark : 1700 km
  • Suède : 3500 km
  • Norvège : 5000 km

Soit un total de 15 600 Km pour notre premier opus…

On continue notre raisonnement en s’intéressant maintenant au nombre de pleins de diesel effectués dans chaque pays.  Avec un réservoir de 90L et une consommation estimée de 10l/100km soit 1plein théorique tous les 900km, on arrive à ces résultats :

  • France : 1000 km soit 1,1
  • Belgique : 1000 km soit 1,1
  • Pays-Bas : 1400 km soit 1,6
  • Allemagne : 2000 km soit 2,2
  • Danemark : 1700 km soit 1,9
  • Suède : 3500 km soit 3,9
  • Norvège : 5000 km soit 5,6

Jusque-là vous suivez ?!  C’est bientôt fini !

L’étape d’après consiste à rechercher les prix du carburant en vigueur dans chacun des pays.

Vous pouvez regarder sur le site « Automobile club » qui nous paraît être un site fiable.

Au moment de nos recherches, les prix du diesel étaient de :

  • France : 1,44€/L soit 129,60€ le plein
  • Belgique : 1,32€/L soit 118,80€ le plein
  • Pays-Bas : 1,40€/L soit 126€ le plein
  • Allemagne : 1,24€/L soit 111,60€ le plein
  • Danemark : 1,30€/L soit 117€ le plein
  • Suède : 1,57€/L soit 141,30€ le plein
  • Norvège : 1,48€/L soit 133,20€ le plein

Il ne reste plus qu’à calculer les coûts totaux de carburant par pays en multipliant le prix estimé d’un plein par le nombre de pleins définit par pays… Dans notre cas :

  • France : 1,1 x 129,60€ = 142,46€
  • Belgique : 1,1 x 118,80€ = 130,68€
  • Pays-Bas : 1,6 x 126€ = 201,60€
  • Allemagne : 2,2 x 111,60€ = 201,60€
  • Danemark : 1,9 x 117€ = 222,30€
  • Suède : 3,9 x 141,30€ = 551,07€
  • Norvège : 5,6 x 133,20€ = 745,92€

Soit un coût total estimé de 2239,65€.

Nous devons admettre que nous n’avons pas suivi notre itinéraire à 100% et que nous finissons notre voyage sur 17 250 km soit 1 650 km de plus que ce que nous avions prévu initialement. Nous nous sommes octroyé un petit rab d’une semaine sur les Iles Lofoten ainsi qu’un petit détour par le Luxembourg avant de rentrer sur la France afin de passer un petit moment convivial avec l’équipage « Runtrotters » …

Notre coût total de carburant à la fin de notre premier opus s’élevait finalement à 2470€ !

Nous sommes donc dans nos estimatifs de départ si l’on tient compte des 1 650 km de surplus qui équivalent à 1,8 plein de plus !

Si l’on regarde notre consommation moyenne, nous sommes à 0,14€/Km soit environ 21,30€/jour.

Plutôt cool comme technique pour estimer vos dépenses de carburant, non ?!

  • Repas :

Deuxième point de dépense important en voyage : les repas !

C’est beaucoup moins compliqué à évaluer et c’est à vous de fixer votre budget… Il dépend essentiellement de deux facteurs qui sont votre appétit et les prix des produits consommés dans les pays traversés. Dans notre cas, la Scandinavie nous a coutée beaucoup plus cher que la Belgique ou les Pays-Bas…

Nous nous étions fixés lors de notre premier opus un budget de 25€/jour. (Soit 12,50€/ personne)

Et à notre grande surprise, malgré le temps passé en Scandinavie et les petits restaurants que l’on s’accordait parfois lorsque l’on était en centre-ville, notre budget « repas » finit sur la bonne note de 26€/jour.

Nous savons désormais que nous pourrons le revoir à la baisse lorsque nous partirons dans les pays de l’est…

Avant de partir à l’aventure, nous avions fait un petit plein de courses de secours sur des produits secs (semoule, pâtes et riz) et des conserves que nous avons stocké dans notre garde-manger…Cela peut vous permettre de passer quelques jours dans un pays où la nourriture est onéreuse sans que vous ayez besoin de vous ravitailler !

  • Courses diverses :

Cette catégorie est un peu « fourre-tout » … Elle correspond aux courses qui ne sont pas de la nourriture mais de produits que vous estimez être nécessaires au quotidien dans votre voyage.

On peut y glisser les produits d’hygiènes, d’entretien, de beauté…

C’est un point de dépense qui à la longue se minimise… En effet, après un certain temps sur la route, dans une démarche éco-responsable et minimaliste, vous constaterez que certaines de ces dépenses sont des habitudes de consommation qui peuvent être changer. En voyage, certaines astuces permettent de diminuer les coûts tout en consommant plus sainement pour soi et pour la planète !

Pour budgétiser vos « courses diverses », nous vous conseillons de faire le point sur vos habitudes de consommation et de tirer vous-mêmes vos conclusions !

Dans notre cas, nous l’estimons à 60€ par mois soit 2€/jour pour nous deux.

  • Frais de routes (parking, péage, vignette écologique, ferry…) :

Là encore, il faut partir de votre itinéraire pour estimer au mieux ce point de dépense…

Certains diront « Mappy » est mon ami ! C’est vrai, que ce site que tout le monde connaît peut être votre allier pour calculer approximativement votre budget péage. Dans notre cas, nous partions avec l’idée d’éviter au maximum les grands axes routiers payants. Ça diminue le budget et surtout, il faut l’admettre, vous aurez beaucoup plus de choses à voir en arpentant les petites routes ! Votre road trip prendra tout son sens car la conduite fait partie intégrante de la découverte d’un pays… Attention tout de même, le péage routier n’est pas systématique ! Parfois il faut s’enregistrer pour emprunter certaines portions de routes ; c’est le cas en Norvège par exemple.

Pour ce qui est de la question des parkings en centre-ville, c’est plus compliqué à chiffrer car très aléatoire. Ce qui semble sûr, c’est que plus la ville est grande et plus vous stationner proche de son centre, et plus le coût de l’horodateur est élevé ! Attention à la fraude, cela peut vous coûter très cher…

En parlant de centre-ville, il y a aussi un budget à prévoir pour le système environnemental des éco-pastilles européenne ! Avant de rentrer dans une grande ville, il faut se renseigner des droits d’accès pour votre véhicule car là encore, les amendes peuvent être salées…

Pour les ferrys, c’est plutôt simple à estimer car pour la plupart il y a possibilité de réserver en ligne vos billets d’embarquement. Vous aurez juste un petit travail de recherches à effectuer mais rien de bien compliqué pour de futurs aventuriers comme vous !

Voilà ce que nous pouvions vous dire sur les frais de route… C’est un peu vague car ça dépend de votre itinéraire… Dans notre cas, nous avons comptabilisé 750€ pour 116 jours passés sur les routes de notre premier opus scandinave soit environ 6,50€/jour. Il faut dire que nous avons pris de nombreux ferry en Norvège…

  • Petits plaisirs :

Pour nous cette catégorie est INCHIFFRABLE en amont de votre voyage ! Par définition, un petit plaisir n’est jamais attendu ! Il nous tombe dessus et suscite notre envie ! C’est donc à vous de poser vos limites budgétaires…

Nous avons pris le choix de nous laisser porter par nos envies et donc de ne pas être un frein à celles-ci !  On a fait ce que l’on a pu pour que notre carte bancaire ne s’enflamme pas trop mais les tentations étaient parfois trop grandes… Nous sommes faibles quand il s’agit de dépenser pour sourire !

Sur nos 116 jours, nous avons dépensé pour nos « petits plaisirs » 1200€, soit un peu plus de 10€/jour.

  • Frais mensuels récurrents (assurance véhicule, forfait téléphonique, VPN, lavomatique, assurance voyage…) :

On a souvent tendance à l’oublier mais la liberté de partir en road trip est aussi synonyme de frais annexes qu’il faut prendre en compte !  Des frais récurrents comme l’assurance de votre véhicule ou le coût de votre forfait téléphonique qui vous permettra de rester connectés tout au long de votre voyage.

Certains d’entre vous s’orienteront également vers une assurance voyage pour être couverts en cas de mésaventure sur les routes. Le budget diffère en fonction de votre projet et en fonction des assureurs. Nous avons eu de très bons retours de @ChapkaAssurance pour ceux qui seraient indécis !

Nous n’allons pas tout vous énumérer car la liste peut s’allonger au gré de vos choix ! Encore une fois, faites un petit point sur tous vos abonnements ou autres créances régulières afin de ne pas avoir de trou dans vos prévisions budgétaires. Vous partirez ainsi, un peu plus détendus !

  • La « caisse de secours » pour parer à tout éventuel imprévu financier :

C’est un des meilleurs conseils que l’on peut vous donner : préparez-vous une caisse de secours !

Voyager et s’ouvrir à l’inconnu peut parfois tourner au cauchemar… Une grosse amende, un problème mécanique, un accident de la route… Bref, les raisons peuvent être multiples mais ce qui est certain c’est que ça peut vous coûter très cher ! Alors, comme on n’a pas toujours un ami millionnaire qui pourrait nous apporter son aide en toute circonstance, l’éventualité d’un budget de secours reste souvent une des meilleures solutions pour parer à ce genre de désagréments financiers !

Chacun mettra son pallier où il le souhaite mais soyez prudents et anticiper un budget viable pour ne pas mettre en péril l’intégralité de votre road trip !

Nous espérons que ce petit paragraphe dédié aux prévisions budgétaires vous apportera toutes les réponses que vous pourrez vous poser avant votre grand départ ! Un dernier petit conseil, ne soyez pas psychorigides sur tous ces points de dépenses, ce ne sont que des anticipations afin de savoir où l’on va…

Aussi, suivez régulièrement vos dépenses quand vous sillonnerez les routes, et prenez en compte les frais bancaires qui s’appliqueront sur vos retraits et payements CB. Nous avons utilisé l’application mobile « Tricount » qui nous a permis de bien gérer nos dépenses de voyage !

4. Préparation du véhicule avant le départ 

Avant de partir en vadrouille et d’enchainer les kilomètres, il faut s’assurer que votre véhicule est « prêt » pour le départ… Et quand on vous dit « prêt », il y a un double sens à comprendre !

Il faut dans un premier temps comprendre le sens « mécanique » ! C’est primordial que votre compagnon de route soit en bonne santé avant de sillonner les routes…

Il faut donc vérifier certains points comme :

  • Le niveau d’huile moteur
  • Le niveau de liquide de refroidissement
  • Le niveau de liquide « lave-glaces »
  • La pression des pneus
  • L’état d’usure des pneus
  • Le bon fonctionnement des feux de signalisation
  • Le bon fonctionnement de l’éclairage de plaque d’immatriculation
  • Que votre pare-brise ne comporte pas de gros éclats
  • Que votre vignette d’assurance est lisible et valide sur la durée de votre voyage
  • Que vous disposez de tout l’équipement de sécurité en cas de panne ou accident (gilets réfléchissants, triangle de sécurité…)

Nous mettons un point d’honneur à contrôler au maximum l’état général de notre camion et nous lui assurons le maximum d’entretien afin qu’il ne nous lâche pas en route. Nous avons effectué une révision complète avant le départ de notre premier opus ! En complément, nous avons utilisé un décrassant moteur pour lui redonner un nouveau souffle et qui réduit l’émission de particules fines.

Si vous connaissez un mécanicien, n’hésitez pas à lui demander un petit diagnostic rapide de votre camion, son œil professionnel vous permettra peut-être d’anticiper une future panne !

Enfin, nous aimons que notre camion soit propre (à l’extérieur et à l’intérieur) ! Un petit ménage d’avant départ est une petite habitude très bonne à prendre selon nous…

Maintenant que votre véhicule est « beau comme un camion », on peut passer à une des étapes les plus palpitantes des jours qui précèdent le grand départ : le chargement !

C’est la deuxième étape cruciale de préparation de votre bolide !

Ça ressemble un peu à un déménagement ! Oui, oui, vous avez bien lu !  Et l’on exagère pas du tout… Rentrer tout ce que l’on souhaite emmener dans 6m² est le fruit d’un dur labeur de 4h (minimum)…

Il en résulte un nombre incalculable de va-et-vient dominés par un double stress ; celui d’oublier quelque chose et celui de ne pas réussir à faire tout rentrer… Une partie de Tetris géante où chaque objet doit trouver sa place !

Vous sourirez peut-être bêtement en lisant ces quelques lignes mais croyez-nous, ce n’est pas si simple que ça !

5. Les autres préparatifs : 

Les préparatifs sont presque achevés et la date du départ approche à grands pas…

Il ne reste plus que quelques formalités puis vous pourrez partir à l’aventure l’esprit léger !

Nous vous conseillons dans un premier temps de faire une petite photocopie de tous vos documents administratifs importants tels votre passeport, votre carte d’identité et votre permis de conduire et assurez-vous également qu’ils soient tous en cours de validité. Ces doubles ne vous serviront surement jamais mais c’est toujours rassurant de les avoir sous la main en cas de perte ou de vol. Vous pouvez également les stocker sur un disque dur où un drive de données sur le web…

Pour ceux qui partent en Europe, n’oubliez pas de vous faire envoyer votre carte européenne d’assurance maladie. La demande est gratuite et cette carte vous permettra d’être partiellement couvert en cas de prise en charge médicale. Elle se demande en 3 clics sur le site Amelie.fr. Attention toutefois, il faut la demander dans un délai de 15-20 jours avant votre départ sinon vous risquez de ne pas la recevoir à temps.

Pensez à regarder votre contrat de téléphonie mobile… Appeler de l’étranger peut vous coûter cher si la destination n’est pas incluse dans votre offre. Il en va de même avec les données en itinérance… Sachez qu’en général, en corrélation avec les lois européenne, il n’est pas possible d’utiliser sans modération la 4G de votre forfait plus de 4 mois consécutifs… Il faut donc se limiter un peu si vous comptez partir sur une plus longue durée où investir dans une antenne 4G.

D’ailleurs, pour ceux qui souhaitent rester connectés, nous vous conseillons d’investir dans une application VPN lorsque vous êtes à l’étranger. Ceci vous permettra de naviguer en toute sécurité sur des réseaux publics via les hotspots Wifi et également d’avoir accès à certaines applications ou sites internet qui ne seraient pas accessibles dans les pays traversés. Nous utilisons NordVPN depuis notre premier voyage et nous en sommes très satisfaits ; cela pour seulement 89€/an.

Egalement, quoi de mieux qu’une bonne playlist pour vous accompagner en voyage ?! En CD, clé USD, Ipod, compte Deezer… à chacun son format, tant que le voyage se déroule en musique.

Un autre petit conseil, faites un petit tour des applications mobiles qui puissent vous aider dans votre aventure. On ne la présente plus, mais l’application « Park4night » est l’exemple typique car elle vous accompagnera pour dénicher de merveilleux petits spots tout au long de votre route.

Pour finir, nous insisterons sur le fait que votre sécurité n’a pas de prix, pensez donc à vous munir d’un brise-glace, d’un extincteur ainsi que d’une trousse à pharmacie complète. On n’est jamais assez prudent !

Vous l’aurez compris, votre aventure commence bien avant le jour de votre départ !

Cet article n’est qu’une liste exhaustive de notre vision des « préparatifs » ! Il est avant tout écrit pour éveiller votre curiosité et vous rappeler que rien n’est totalement dû au hasard… Et, même si la beauté d’un voyage est souvent faite de moments non-anticipés et de rencontres inattendues ; il est cependant certain que vous multipliez les risques de ternir votre sourire lors de votre road trip sans un minimum de préparation en amont de celui-ci !

Ceci étant dit, il ne vous reste plus qu’à partir sereinement en quête d’aventure et de liberté…

Si vous avez des interrogations concernant l’avant-départ de votre prochain road trip ou que vous souhaitez nous faire part de vos petits conseils qui complèteraient cet article, n’hésitez surtout pas à le commenter !

Et vous ?! Prêts pour l’aventure ?

En un clic épinglez l’article sur Pinterest et retrouvez l’intégralité de nos articles classés par thématiques.