Top
  >  News   >  Vivre en van où comment renouer avec l’essentiel !
Le choix d’une vie nomade en fourgon aménagé est bien souvent synonyme de liberté… Et, la notion de liberté passe généralement par une réflexion intérieure avec soi-même !
Dans notre cas, nous avons eu une réelle prise de conscience que vivre avec moins nous permettrait d’être d’autant plus libre et plus heureux… L’idée était de se déposséder du superflu pour une vie plus simple axée essentiellement sur la découverte, le partage et nous permettant de nous réconcilier avec nos propres sourires !

Le désencombrement, ça consiste en quoi ?

De façon assez pragmatique, vivre en van réduit incontestablement tous les espaces du quotidien… Et il n’est pas nécessaire d’avoir fait Math’Sup pour comprendre que ce mode de vie implique de se séparer du superflu !

C’est en quittant notre appartement de 35m2 que l’on s’est rendu compte du nombre de vêtements et d’objets, pour certains tombés dans l’oubli, que nous avions réussi à entasser depuis quelques années… Peu de temps avant notre date de déménagement, au moment fatidique de commencer les premiers cartons, nous avons pris conscience que nous n’arriverions jamais à faire rentrer tout cela dans notre fourgon.

Le constat fut indéniable, passer d’une vie sédentaire en appartement à une vie nomade nous obligerait à faire un tri drastique de l’inutile !

Nous avons tout passé au peigne fin : on vide, on vend, on donne, on recycle…

Ce que l’on a su remarquer assez rapidement, c’est que nous possédions beaucoup de biens mais sans pour autant y être réellement attachés…

Pour nous aider dans cette « quête » du désencombrement de masse, un bon nombre d’applications et d’organismes existent pour donner une seconde vie à nos anciens objets/vêtements. Pour ne rien vous cacher, nous avons été conquis par l’application Vinted ! Nous avons vendu un maximum de vêtements afin de vider nos placards tout en touchant un petit pécule qui nous a permis par la suite de nous équiper pour notre aventure Scandinave.

Bien que nous pensions avoir du goût, une partie de notre garde-robe est restée invendue, nous avons pris le choix de ne pas jeter ces vêtements mais de les déposer à l’organisme Emmaüs. Cette démarche solidaire apportera peut-être quelques sourires aux futurs acquéreurs…

Pour l’électro-ménager, les meubles et autres petites babioles décoratives : même combat, tout devait disparaître !  On remercie encore nos copains et nos familles d’avoir été aussi intéressés par la plupart de nos biens encombrants… Ainsi, Tony a récupéré la cafetière, Laura notre male en paille, Willy nous a acheté notre frigo et le lave-linge, la télé a trouvé preneur par le père de Tom, notre canapé convertible par la petite sœur de Lélé…

Vous l’aurez compris, rien de tout cela nous manquera dans Ducky… Et malgré le fait que cette étape de grand tri fut assez prenante, elle était néanmoins indispensable pour débuter notre nouvelle vie !

On se sent dorénavant plus léger et tout aussi heureux de posséder moins…

Apprendre à vivre plus simplement !

Le maître mot dans la vanlife, c’est le minimalisme ! Dans un espace confiné de 6m² bien qu’optimisé au maximum, il est nécessaire d’embarquer le strict nécessaire. Mais alors comment savoir quels sont nos indispensables…

Cela revient en partie à répondre à nos besoins primaires : manger, boire, dormir, être propre, communiquer… Un retour aux sources qui régit notre nouvelle routine !

Nos préoccupations sont désormais :

« Où allons-nous dormir cette nuit ? »

« Où allons-nous trouver de l’eau ? »

« Où pouvons-nous faire la vidange d’eau usée ? »

“Est-ce que le terrain est assez plat pour s’y installer ?”

“Où pouvons-nous trouver une laverie ?”…

Autant de questionnements simples que l’on ne retrouve pas forcément dans une vie sédentaire classique… Notre quotidien de voyageur en van est rythmé par nos pleins de courses, nos vidanges, nos remplissages en eau, nos pleins de carburants, nos lessives et nos recherches de spots dodo.

Vous allez vous dire que cela fait beaucoup de contraintes pour une vie prônant la liberté… et bien c’est là tout le paradoxe. Ces tâches nous permettent d’avoir une routine et nous poussent à découvrir la vie locale des pays traversés. De nombreuses subtilités et découvertes qu’il est assez difficile à percevoir quand on voyage en hôtel all inclusive…

Ce minimalisme induit également à limiter nos consommations en eau, gaz et électricité, dans l’idée d’être autonome le plus longtemps possible. Notre défi aujourd’hui est d’utiliser au mieux nos ressources et de consommer plus responsable !

Cette démarche enclenchée, nous avons limité nos objets du quotidien afin d’emmener avec nous l’essentiel…

Quels sont nos « indispensables » en van ?

En partant à l’aventure avec une maison roulante, nous avons ce petit luxe de pouvoir transporter, sans contrainte de poids un certain nombre d’objets que nous qualifieront d’indispensables !

Bien sûr, les « indispensables » des uns ne sont pas les « indispensables » des autres… Et la démarche du minimalisme aura toujours ses extrémistes ! A notre sens l’idée n’est pas de vivre sans rien mais d’embarquer avec nous tout ce qui nous permet de vivre décemment ! Nous ne négligerons jamais notre hygiène, notre santé et nos petits plaisirs sous prétexte du « minimalisme » …

Alors pas d’inquiétude, nous n’allons pas vous énumérer une liste improbable et onéreuse de produits sans intérêt… mais bien 15 objets que nous pensons être utiles lorsque l’on vit en camion :

1. Trousse de secours : 

Ça parait être indispensable mais il se trouve que l’on a vite tendance à l’oublier… Que cela soit pour les petits « bobos » du quotidien ou pour de plus occasionnelles blessures causées par la vie en plein air, ne partez pas à l’aventure sans une bonne trousse de secours.

La nôtre contient des compresses, des pansements, un spray antiseptique, une petite paire de ciseaux, une pince à épiler, un crochet anti-tique, des couvertures de survie, du sparadrap, des bandages, des doses de sérum physiologique… Et nous avons complémenté celle-ci avec quelques médicaments comme de l’aspirine, de l’ibuprofène, de la crème anti-douleur, du spray anti-moustique… (on n’est pas trop fan, mais ça peut dépanner) … Assurez-vous tout de même de la législation en vigueur des pays que vous traversez, certains médicaments peuvent poser problèmes à certaines frontières.

2. Caisse à outils : 

Avec les travaux d’aménagement de notre camion, nous sommes rapidement devenus adeptes au bricolage.   Nos proches nous ont offert une caisse à outils complète et compacte que nous ne pouvions pas ne pas prendre avec nous pour le voyage. Ça peut être bien utile pour de menus rafistolages ou en cas de gros pépin… Dans notre cas, nous l’avons utilisé assez régulièrement pour resserrer les loquets de nos placards mais aussi lorsque notre coupleur/séparateur nous a tristement lâché et qu’il nous a fallu le remplacer. Petit conseil de baroudeurs : essayer toujours d’avoir avec vous une cartouche de silicone, du scotch, quelques vis de différents types, de la ficelle… La quincaillerie, c’est du génie !

3. GPS : 

On ne peut pas dire que nous ayons un grand sens de l’orientation, alors investir dans un bon GPS européen semblait nécessaire… Cela ne nous a pas empêché de nous retrouver dans des moments cocasses où Mister Tom-Tom à bien faillit passer par-dessus bord ; mais dans l’ensemble, une fois celui-ci réglé, c’est un pur bonheur de pouvoir profiter du panorama en se laissant porter entre le point A et B ! Attention aux téléphones portables : dans certaines zones la connexion peut être mauvaise voire très onéreuse !  A croire qu’une bonne vieille carte reste la solution ultime pour retrouver simplement son chemin…

4.Purificateur d’eau (British Bekerfeld)  : 

Un des meilleurs investissements que l’on ait pu faire… Quand nous étions sédentaires, il était hors de question de boire de l’eau en bouteille… Et il n’était pas envisageable de changer cette habitude dans notre nouvelle vie nomade !  Nous ne trouvons pas toujours de l’eau potable sur les points de ravitaillement ; ce système de filtration permet d’avoir à tout moment une petite réserve d’eau (6L) pure à la consommation. Le principe est assez simple : il y a deux compartiments, le premier contient 2 colonnes permettant une filtration longue et complète d’eau impropre qui, une fois filtrée, passe ensuite dans le second. Ce dernier est équipé d’un petit robinet nous permettant de remplir notre carafe et nos gourdes en inox lorsque nous partons en vadrouille.

5. Grille de barbecue : 

L’une des images fortes de la vanlife est d’être autour d’un feu de camps entre amis avec un petit BBQ en préparation. Un cliché que nous aimons particulièrement et que nous avons eu la chance de reproduire à plusieurs moments. Ça serait dommage de louper un tel moment de convivialité, n’est-ce pas ?! Nous avons acheté une grille lors de notre premier roadtrip et ce que l’on peut vous dire c’est quelle restera précieusement près de nous pour le reste de notre aventure !

Pour ceux qui ne seraient pas fans de ce mode de cuisson ; il existe des solutions comme le four solaire de Solar Brother que nous avons testé et approuvé !

6. Kit de mobilier extérieur : 

Bien que l’on ne s’étale pas souvent en extérieur car le camping sauvage n’est pas autorisé partout… Nous aimons avoir la possibilité d’agrandir notre espace de vie sur les différents jardins que nous découvrons. Matin, midi ou soir, c’est vraiment très agréable de profiter du grand air quand on le souhaite !  Il existe une multitude de marques et de modèles sur le marché !   Nous avons embarqué avec nous un salon de jardin en carton recyclé de chez “Stooly”, design et pratique car tout le mobilier se replie en accordéon ce qui permet un gain de place dans notre petite maison roulante !

7. Tuyau d’eau : 

En Europe, le ravitaillement en eau est assez facile… Cependant, il y a deux écoles : il y a ceux qui remplissent un jerrican puis le déversent dans leur bac d’eau propre jusqu’au remplissage de celui-ci et ceux qui utilise un tuyau d’eau adapté sur l’arrivée d’eau à leur disposition. Dans notre cas nous avons opté pour les deux solutions. Nous utilisons donc un tuyau de 20m quand c’est possible sinon, en cas d’accès difficile au point de ravitaillement, nous avons un jerrican de secours de 20L. C’est assez pratique car le reste du temps, ce jerrycan sert de réserve d’eau de secours en complément de nos 100L. Attention toutefois, il existe différents adaptateurs de tuyau en fonction des pays que vous traverserez !

8. Lampe frontale : 

Perdus en pleine nature de nuit, elle sera votre meilleur allié ! Il faut avouer que la Lune ne montre pas toujours le bout de son nez… Pour une petite virée nocturne, la lampe frontale vous permet d’avoir les mains libres en toute circonstance ! Bon cependant, pour un repas en tête à tête ou pour un apéro entre voyageur, la frontale n’est pas la meilleure façon de chasser la nuit ; nous nous sommes donc équipés d’un lampadaire sans fil « Paranocta » parfait pour ce genre de moments conviviaux entre nomades…

9. Four Omnia : 

Vous le connaissez surement déjà mais sous ses airs de gros « donuts » rouge, il fait partie de nos incontournables de l’espace cuisine !  Mimant parfaitement la cuisson d’un four domestique classique, il ouvre de multiples possibilités gustatives… Pâtisseries en tout genre, pizzas, quiches…, et si cuisiner dans un van devenait un jeu d’enfant ?!

10. Raquette électrique anti-moustiques : 

Comme le dit le dicton, un « bon » moustique est un moustique « mort » ! Nous sommes passés Maîtres dans l’art de traquer ces petits nuisibles volants… Ayant bien souvent trop chaud la nuit pendant la période estivale, nous ouvrions nos lanterneaux pour faire entrer un peu de fraicheur ; une aubaine pour ces suceurs sanguinaires ! En moins de temps qu’il faut pour le dire, Tom sortait la raquette et une petite étincelle plus tard, nous retrouvions les bras de Morphée.

11. Matériel photos : 

Bien que nous ne soyons pas de grands photographes, nous adorons capturer les instants forts de notre voyage.  Et il faut avouer que nous prenons plaisir à vous les partager via les réseaux sociaux ! Nous avons embarqué l’ancien appareil de Léa et racheté un objectif « grand angle » pour compléter sa panoplie… Nous avons également acheté quelques cartes SD ainsi qu’un disque dur externe pour enregistrer tous ces souvenirs ! 1,2,3…ouistitiiiiii !

12. Canne à pêche : 

L’un des fantasmes de Tom dans cette aventure au grand air était de pouvoir pêcher le repas du soir et le faire cuire au feu de bois. On s’est donc procuré une canne à pêche bon marché et quelques tentatives plus tard, la magie opéra. Du poisson à foison et nous avons pris plaisir à le déguster en présence d’autres souriants voyageurs.

13. Réchaud et sa petite bouteille de gaz : 

Bien pratique lorsque votre bouteille de gaz est vide ! Il faut mieux être trop prudent que pas assez… Les nouveaux modèles sont compacts et ils ne prendront donc que très peu de place dans votre compagnon de route… Pensez-y !

14. Cafetière italienne : 

Notre routine matinale débute chaque jour par un bon café bien chaud en admirant notre jardin du jour. Tels des baristas, nous aimons ces moments de convivialité et nous les partageons dès que possible avec les rencontres que nous pouvons faire ! Comme diraient certains : « le café, c’est sacré ! »

15. Jeux de cartes

C’est un petit bonus… Nous adorons les jeux de société et il n’était pas envisageable pour nous de partir sans un simple jeu de 52 cartes ! Sur votre route, les rencontres seront multiples et quoi de mieux qu’une partie pendant l’apéro pour faire connaissance ?! Parfois, nous avons également posé notre camion dans des secteurs sans réseaux 4G ; pour ne pas se coucher à l’heure des poules, il n’était pas rare que nous entreprenions une petite partie en amoureux !

Voilà, la liste semble être complète ! Nous espérons que ce petit partage vous servira de pense-bête lorsque vous serez sur le point de votre premier départ ! Et vous l’aurez compris, ne manquer de rien tout en prônant le minimalisme résulte très souvent d’une organisation à toute épreuve… Et chaque besoin étant différent d’un équipage à l’autre, ne tombez surtout pas dans le piège de suivre à la lettre cette liste, vous risqueriez de vous encombrer inutilement d’objets, voire pire, oubliez vos « INDISPENSABLES » …

D’ailleurs, n’hésitez pas à compléter notre liste d’indispensables en commentaire et nous donner votre avis ! Nous sommes curieux et un retour d’expérience partagé ne pourra qu’être profitable aux différents lecteurs de cet article…

Et vous ?! Quels sont vos indispensables en voyage ?

En un clic épinglez l’article sur Pinterest et retrouvez l’intégralité de nos articles classés par thématiques.